« La chirurgie des sentiments » de Françoiz Breut : critique et écoute intégrale

Doucement, discrètement, Françoiz Breut poursuit son petit bonhomme de chemin en publiant régulièrement des albums qui, s’ils ne connaissent pas de succès publics majeurs, ont construit un noyau de fans qui attendent les nouveaux opus avec impatience. D’abord fortement associée à Dominique A., elle n’a cessé par la suite de multiplier les collaborations, notamment avec Calexico et plus récemment sur le premier album de François & The Atlas Mountains. La chirurgie des sentiments est le cinquième disque de la chanteuse, quatre ans après A l’aveuglette (2008). On entre dans ces nouvelles chansons avec un sentiment de familiarité dans le son, les paroles, la voix. C’est une petite musique à la fois précieuse et nostalgique, un brin désuète, comme sortie du pavillon d’un vieux gramophone, qui a beaucoup à voir avec l’enfance. Tantôt gais et légers, tantôt traversés d’une sourde inquiétude (Werewolf, le premier single), les onze titres de l’album composent un ensemble hétérogène dans lequel il fait bon s’aventurer. A écouter intégralement ici.