Why? – Toulouse, Connexion Live – 27 novembre 2012

On ne savait pas comment qualifier la musique des Californiens de Why ? avant leur concert toulousain au Connexion Live, on ne réussit pas davantage à y mettre des mots après leur jolie prestation devant un public de connaisseurs. On pourrait pour simplifier affirmer qu’il s’agit de hip-hop, car le groupe est signé sur le label indépendant Anticon qui produit majoritairement ce genre de musique. Le flow nasillard du chanteur, Jonathan « Yoni » Wolf, une sorte de Bob Dylan qui aurait muté avec un rappeur neurasthénique ajoute du crédit à cette hypothèse, d’autant plus qu’il s’essaie ponctuellement à des séquences de beatboxing. Mais dans les chansons de Why ?, point de samplers ou de beats synthétiques, la comparaison s’arrête-là et nous amène davantage sur le terrain du rock et du folk indé américain, qui a plus à voir avec Pavement ou Sebadoh. Une musique d’artisans, totalement décomplexée, avec une simplicité dans l’attitude qui rend le groupe spontanément cool et attachant.

Ils sont six sur scène : deux batteurs, dont le frère ainé de Yoni, Josiah, deux demoiselles au clavier et à la guitare, le bassiste et le chanteur qui occupe le devant de la scène et monopolise toute l’attention. Tout ce petit monde échange régulièrement les instruments et s’essaie aux chœurs dans la plus grande décontraction. Pour autant dépouillée qu’elle soit, la musique de Why? n’en demeure pas moins d’une belle complexité et d’une grande inventivité dans les arrangements, les ruptures de tons et de style, que soutient la cohérence totale d’un groupe complice. Ici quelques notes de xylophone, là des percussions redoutables, Why? nous trimballe d’une ambiance à une autre avec beaucoup d’efficacité. La voix de Yoni est toujours intelligible, le chanteur, a priori désinvolte dégage beaucoup de charisme, de force et d’autorité.

Avec désormais quatre albums à son actif, Why? a du matériel à jouer. Le groupe puise dans les titres issus du EP sorti cet été, Sod in the seed ainsi que dans son dernier opus en date, Mumps, etc. Jonathan’s hope et Strawberries prouvent manifestement que Yoni et les siens ne sont pas en perte d’inspiration et savent régulièrement renouveler leurs motifs sans jamais lasser. Mais c’est quand il joue leurs désormais classiques Good Friday ou The Vowels Pt.2 que Why ? fait décoller l’ambiance. Le groupe quitte la scène au bout d’une petite heure de set et revient pour deux rappels. On aurait aimé que la soirée se prolonge davantage mais après avoir pris une petite photo souvenir de la salle, c’est terminé, Why? rejoint les loges. Finalement, au diable toute tentative de coller une étiquette – pêché mignon du rock critique qui veut absolument cataloguer et mettre dans des cases – surtout quand un groupe comme Why? échappe précisément à ce genre d’exercice. La seule certitude que nous avons en sortant du Connexion Live ce soir est que Why ? est un groupe essentiel, qu’il joue du hip hop, de la folk ou du rock importe peu face à la somme de talent dont il fait preuve.

Note: ★★★★☆