Versari – Ostinato (Yotanka)

Que reste t-il de la new wave française ? L’aventure d’Indochine a rapidement tourné à l’épopée commerciale. Marquis de Sade, Kas Product ou encore Trisomie 21 ne sont jamais vraiment sortis de la confidentialité, Daniel Darc et Jacno ont définitivement tiré leur révérence… C’est à se demander si le post punk anglais n’a pas fait comme un certain nuage radioactif à cette même époque, en inspirant ici et là le vieux continent tout en contournant soigneusement la France.

Jean-Charles Versari et son combo éponyme tentent de réhabiliter le genre, en français dans le texte s’il vous plaît, avec son second album Ostinato et c’est une réussite.

La guitare, puissante, tantôt lacère puis caresse. La basse refroidit la structure, arrondit l’atmosphère et installe les propositions. Le chant sort des bas-fonds, a le goût du marbre et éclaire un texte épique et poétique. Bien sûr on pense à une coldwave plutôt roots, mais pas seulement. Un son garage teinté de noisy appuie aussi ces très saines inspirations un peu comme si Ian Curtis boeuffait avec The Kills ou Sonic Youth. Une très belle surprise à écouter absolument.

Versari – Ostinato – Disponible (Yotanka)

Note: ★★★★☆

-> DÉCOUVREZ L’ENREGISTREMENT DE L’ALBUM EN SEPT ÉPISODES (FILMÉ PAR LE CARGO)