Les 20 albums les plus attendus de 201712 minutes de lecture

slowdive

Les revenants

Grandaddy – Last place

Hormis des retrouvailles pour des concerts en 2012, Grandaddy n’a pas sorti de nouveau disque depuis dix ans et Just like the flamby cat. Les vétérans de l’indie rock seront de retour en 2017 avec un nouveau disque prévu le 3 mars, intitulé Last Place et produit par Jason Lyttle himself. Le groupe a signé sur le label de Danger Mouse, 30th century records. Un premier morceau, Way we won’t est déjà disponible, qui nous renvoie sur le terrain connu de cette pop légère, mélange de claviers enfantins et de guitares saturées propre au groupe.

Jesus & Mary Chain – Damage and joy

Voilà dix-huit ans que The Jesus & Mary Chain n’avait pas sorti de nouveau disque . C’était en 1998 et l’album s’intitulait Munki. Le groupe sera de retour en retour en 2017 avec Damage and Joy, leur nouveau disque dont on a déjà pu entendre le premier single, Amputation, d’une belle efficacité qui ne trahit pas leur âge. Pas de doute, avec les retours des frères Reid, de Ride et Slowdive, l’année 2017 sera shoegaze ou ne sera pas.

Ride – ?

Après sa reunion tour en 2015, le groupe d’Oxford a repris les chemins des studios pour ne pas en rester là et a enregistré son nouveau disque – le premier depuis vingt ans et Tarantula en 1996 – en 17 jours. Selon Andy Bell, il sera à la fois trash et pop, ambient et psychédélique, entre Motörheasd et William Basinski. Pas de nouveau son à se mettre dans les oreilles pour vérifier ses dires, mais une date de sortie envisagée cet été.

Slowdive – ?

Après 22 ans d’absence dans les bacs, Slowdive est de retour avec Star Roving, le premier titre du groupe depuis 1995 et leur album Pygmalion. Le morceau est très spécifique du style shoegaze du groupe et promet un retour convaincant, avec un album qui n’est pas encore annoncé mais qu’on espère pour bientôt. Depuis leur retour sur scène en 2014, Rachel Goswell fait aussi partie du super groupe Minor Victories, collaboration où l’on retrouve également des membres de Mogwai et The Editors.

Les blockbusters

Arcade Fire – ?

Devenu instantanément culte grâce à l’inaugural Funeral en 2004, Arcade Fire devrait revenir cette année sur le devant de la scène. Les Canadiens sont d’ores et déjà annoncés dans différents festivals d’été dont le Primavera Sound de Barcelone (où il a déjà joué en 2014) et les Eurockéennes de Belfort. Le groupe a déjà joué de nouveaux titres en concert, en fin d’année 2016, pour intégrer un live dans l’ album. Arcade Fire est attendu au tournant pour la suite de Reflektor, album inégal, mais au succès planétaire et on espère à nouveau goûter un jour aux délices des débuts.

Depeche Mode – Spirit

C’est en octobre dernier lors d’une conférence de presse à Milan que le groupe a annoncé son nouvel effort, Spirit, prévu pour une sortie au printemps 2017, suivi d’une tournée des stades qui passera par la France à Lille, Nice et Paris. Quatorzième disque studio de Depeche Mode, produit par James Ford, membre de Simian Mobile Disco, le successeur de Delta Machine (2013) ne dispose à ce jour ni de date de sortie, ni de tracklisting, ni de single qui annoncerait la couleur. On a seulement entendu les extraits de plusieurs titres lors de la conférence de presse, qui suggèrent une ambiance électronique lourde, plutôt prometteuse.

Gorillaz – ?

The gang is back. Le groupe de Damon Albarn a été très actif ces derniers temps sur les réseaux sociaux, teasant leur nouvel album en postant les biographies animées de leurs membres cartoonesques, Noodle, Murdoch, Russel et 2D sur Twitter et Instagram, ainsi que des playlists qui les ont inspirés lors de l’enregistrement de leur nouvel opus. Si le groupe est passé maître dans le domaine de la communication, on n’en sait cependant pas plus sur le successeur de Plastic Beach (2010). Car au milieu de cette agitation, nulle annonce, point de nouveau son à écouter, ni de date de sortie ou de concerts de prévues. Quoi qu’il en soit, on ne doute pas que le nouvel album de Gorillaz sera un des événements majeurs de 2017.

LCD Sound System – ?

The long goodbye n’aura pas duré si longtemps. Après leur concert d’Adieu enregistré au Madison Square Garden le 2 avril 2011, la bande à James Murphy n’a pas tardé à revenir aux affaires avec une tournée des festivals l’an passé et avec l’intention affirmée dès leur réunion, d’enregistrer un nouveau disque chez Columbia Records, leur nouveau label. Dans un premier temps prévu pour fin 2016, le disque est désormais attendu pour cette année, le groupe ayant annulé leurs dates prévues en Asie et en Australie pour se consacrer au studio. LCD Sound System a annoncé son premier concert de 2017 au festival Forecastle, à Louisville, Kentucky en juillet prochain, laissant supposer l’imminence de l’arrivée de leur quatrième album dans les bacs.

U2 – Songs of experience

Lors des vœux du groupe postés via une vidéo sur son site officiel, Bono a annoncé la sortie du nouveau disque ainsi que d’une tournée anniversaire pour les 30 ans de Joshua Tree qui visitera les États-Unis et l’Europe entre mai et août, avec une date au Stade de France prévue le 25 juillet prochain. Cependant, dans une récente interview donnée au magazine Rolling Stones, Edge avoue vouloir donner encore un peu de temps aux chansons de Songs of experience, qui ne serait plus connectées avec le monde suite à l’élection de Donald Trump et aux résultats du referendum sur le Brexit. Énième tergiversation semble-t-il autour d’un disque maintes fois annoncé, puis reporté, que nous ne sommes même pas certains d’écouter en 2017.

Les frenchies

François & the Atlas Mountains – Solide mirage

Le successeur de Piano Ombre (2014) s’appelle Solide mirage et il sortira le 3 mars prochain. Un premier single, Grand dérèglement est d’ores et déjà disponible, dont le clip est le fruit de la collaboration entre Frànçois Marry et le danseur de dabké Mohammed Okal, ambulancier palestinien qui a fui Gaza avec sa famille. Enregistré à Moleenbek, l’album est décrit comme porté par la rage et une saine colère qu’il a fallu au chanteur pour survivre à 2015, année noire et de profonde remise en cause pour lui.

Juveniles – Without Warning

Le premier effort de Juveniles en 2013 avait trouvé ici un véritable écho, suite notamment à leurs concerts toulousains au Bikini et au Connexion Live. Les Rennais ont donc pris le temps pour confectionner leur deuxième opus qui s’intitulera Without Warning. Prévu pour une sortie le 24 mars prochain, il sera produit par Joakim. Le groupe a joué deux titres aux sonorités electro-pop, Can We Fix It et Someone Better, dans Le quotidien, l’émission de Yann Barthès au début du mois.

Kid Wise – Les vivants

Découvert en 2015 avec leur premier album prometteur L’innocence, Kid Wise avait fait bonne impression aussi bien sur platine que sur scène, sans pour autant déclencher une douce folie. Le groupe, avec son rock atmosphérique, imposait la ville de Toulouse comme une scène rock de plus en plus émergente – Jain, Cats and Trees, Noir Coeur – et surtout émancipée des clichés locaux – Faboulous Troubadours, Zebda, etc. On verra le 10 février si Kid Wise transforme ces promesses avec le second opus, Les vivants. C’est en tout cas ce que laisse augurer le premier titre qui en est extrait, Bones, joué en live sur le plateau du Quotidien de Yann Barthès (à qui il sera bon de rappeler que non, Toulouse n’est pas le pays du cassoulet).

Mendelson – Sciences politiques

2016 fut l’année Pascal Bouaziz, avec pas moins de cinq projets parmi lesquels le premier album solo du leader de Mendelson et un autre disque sous le nom de Bruit Noir. En 2017, le groupe reviendra au complet avec un album de reprises avec comme point commun la chanson politique, de Robert Wyatt à Sonic Youth, en passant par Bob Dylan, Lou Reed, Bruce Springsteen et Barbara. « Mendelson traduit sa discothèque dans sa langue maternelle. Traduit c’est-à-dire adapte, évacue les références explicites, les noms de lieux, les mentions historiques et ne garde des originaux que l’essence, la force et la portée de ces chansons souvent très connues et très malentendues. ». Sortie le 31 mars.

Ropoporose – Kernel Foreign moons

Véritable révélation indie rock française de l’année 2015, Ropoporose imposait un ton et une fraîcheur dans leur façon de mélanger leurs influences (Sonic Youth, Blonde Redhead…) avec une absence totale de complexe. Après avoir tourné très extensivement depuis la sortie de leur premier effort, il était temps pour Romain et Pauline de reprendre le chemin des studios afin d’avoir de nouveaux titres à jouer en live. Le nouveau disque est prévu pour le 3 mars prochain, il s’appelle Kernel Foreign moons et il est produit par Thomas Poli, qui a collaboré notamment avec Dominique A et Laetitia Sheriff. Le premier single, Horses, est déjà disponible, avec un son toujours aussi noisy et sans fioritures, comme on l’aime chez eux.

On tour… In studio ?

Alt J – ?

C’est l’un des grands questionnements pour l’année à venir. Les Anglais avaient annoncé qu’on n’entendrait pas parler d’eux en 2016 (hormis un album live enregistré dans le fameux amphithéâtre naturel de Red Rocks), sans doute pour mieux préparer leur troisième album. Catapulté en haut des charts en 2012 avec le magnifique An Awesome Wave, Alt J avait moins convaincu avec This Is All Yours, il y a deux ans. Le groupe étant annoncé à l’affiche dans une poignée de festival en 2017, il n’est pas interdit d’y voir l’indice d’un troisième opus en approche, d’autant plus que des photos de sessions de cordes au studio d’Abbey Road ont été postées récemment sur son compte Instagram.

Une photo publiée par alt-J (@unrealaltj) le

Franz Ferdinand – ?

Les Écossais sont dans la tourmente. Nick McCarthy annonce son départ du groupe en juillet dernier pour se consacrer à sa famille alors même que commençait le travail du nouvel album. L’annonce de ce départ n’a cependant pas empêché le groupe de produire une chanson anti-Trump intitulée Demagogue et d’être annoncé dans quelques festivals cet été. Le départ sans doute en pointillé du guitariste n’a semble-t-il pas coupé l’inspiration du groupe, du moins on l’espère.

Phoenix – ?

On n’avait plus de nouvelles de Phoenix depuis la fin d’année 2015 et la reprise du titre des Beach Boys, Alone On Christmas Days, pour un projet alternatif de Sofia Coppola avec Bill Murray (un téléfilm de Noël pour Netflix). Le successeur de Bankrupt! – célébré meilleur album rock en France en 2014 – semble pourtant se préciser. Aucune information pour le moment sur la nouvelle galette, mais les Français sont programmés dans plusieurs festivals cet été (dont Garorock et les Eurockéennes en France).

Et aussi…

Minor Victories – Orchestral Variations

Le super-groupe composé de Stuart Braithwaite (Mogwai), Rachel Goswell (Slowdive), Justin Lockey (Editors) et son frère James qui a sorti cet été son premier album éponyme, revient déjà dans les bacs avec un second opus, le 27 janvier prochain. Comme son titre l’indique, Orchestral Variations sera une réinterprétation instrumentale des morceaux du premier opus. Justin Lockey se souvient : « Quand on préparait l’album de Minor Victories, beaucoup de notre musique s’est créée grâce à des arrangements de cordes, de motifs, de mélodies, de contre-chants et d’autres aspects avec lesquels je m’amusais. Cet album ramène presque tout ça à son état initial et ré-imagine l’album dans son ensemble à partir de ce point de vue : des sons nus, des mélodies supposées, aucun support de back beat. C’est juste une nouvelle manière de regarder et d’écouter les choses ».

Mogwai – ?

Toujours très actifs, les Écossais ont publié l’an passé Atomic, la bande-originale 100 % instrumentale d’un documentaire sur Hiroshima, qu’ils jouent in extenso en tournée. Malgré le départ du guitariste John Cummings et le side project de Stuart Braithwaite avec Minor Victories, le groupe de Glasgow semble bien avoir repris le chemin des studios et finalise en ce moment l’enregistrement d’un nouveau disque. C’est en tout cas ce que laissent supposer les photos que Mogwai – qui a fêté l’an dernier ses vingt ans d’existence – poste sur ses médias sociaux, sans toutefois annoncer, ni titre, ni date de sortie.

Sleaford Mods – English tapas

Le duo de Nottingham sera de retour en 2017 avec le nouvel album English Tapas (sortira le 3 mars). Toujours très abrasif et énervé, Sleaford Mods a révélé son premier single, BHS, du nom d’une chaîne de supermarchés anglais qui a dû mettre la clé sous la porte en 2016, laissant 11 000 personnes sur le carreau et un trou de 571 millions de livres dans le fonds de retraite, abandonnant ainsi 22 000 employés sans pension. Avec pas moins de 400 millions de livres de dividendes engrangés sur le dos de sa défunte chaîne, le propriétaire du groupe, Sir Philip Green profitait d’une croisière en Méditerranée sur son yacht dernier cri, alors que les derniers magasins baissaient définitivement le rideau.

Enregistrer