Split : les illustrations des personnages par Karim Friha

split-m-night-shyamalan

Karim Friha, auteur de bande-dessinée, a rencontré M Nigh Shyamalan pour illustrer chacune des personnalités incarnées par James McAvoy dans Split. Le réalisateur a ensuite annoté lui-même à la main chacun des croquis avec des biographies relatives aux grands traits de caractères de ces différentes figures qui s’affrontent dans le cerveau de l’acteur.

Cette collaboration donne encore plus de sens dans le lien qui existe entre le cinéma de M Night Shyamalan et l’univers des comics, et affirme davantage  la connexion entre Split et Incassable.

Ce sont ces dessins que nous reproduisons ici avec la traduction des notes du réalisateur.

Kevin

Kevin représente l’identité première. Son corps lui appartenait avant qu’il ne devienne un outil pour les autres. Émotif et fragile, Kevin est un être sensible qui a subi des horreurs quand il était enfant. Tristesse et gentillesse émanent de son regard.

Barry

Barry a été choisi pour assumer le rôle de leader parmi les multiples personnalités. Il est doux et compatissant. Naturellement extraverti et optimiste, il est styliste et s’habille avec goût. Sa psychiatre, la docteure Fletcher, est très attachée à lui. Barry s’inquiète parce que le temps lui « échappe ». Il a l’impression que quelque chose ne tourne pas rond.

Dennis

Dennis est méticuleux. Avec James (McAvoy), on imaginait Dennis guindé, dans vêtements très ajustés, avec des chemises boutonnées jusqu’en haut. Il a une grande force physique et Patricia l’a convaincu de participer à ses desseins macabres. Elle l’utilise comme un outil efficace. Kevin avait besoin du côté maniaque de Dennis, de son caractère pointilleux et ordonné.

Hedwig

Hedwig est un garçon de neuf ou dix ans, espiègle et farceur. Quand Kevin est en mal de joie et de bonne humeur, Hedwig prend le dessus. Mais Hedwig enrage aussi d’être coincé à l’âge de dix ans pour le reste de ses jours. Ce sentiment d’injustice nourrit le côté sombre de sa personnalité.  Il a la capacité de prendre la main sur les autres personnalités sans que celles-ci ne le sachent. C’est un puissant pouvoir que la horde se doit de maîtriser.

Patricia

Patricia est une exaltée. Quand l’accomplissement d’une tâche demande de la ferveur, Patricia prend le dessus. Patricia est austère, elle n’est pas à l’aise avec sa sexualité, même si secrètement, elle rêve d’être comme les filles. C’est une sanguine qui porte des vêtements stricts. Je l’imaginais dans des jupes longues et des chandails à col roulé.

The-beast

La Bête est un croisement des animaux du zoo. Sa silhouette est grossièrement humaine, mais elle a la force d’un python, de longs doigts et un pelage épais. Prophète et évangéliste, la Bête a fait de Patricia et de Dennis des adeptes de sa philosophie. Elle commet des actes terribles qui, pour elle, sont magnifiques.

The-circle

La chaise au centre du cercle représente la conscience. Les individus souffrant de ce trouble (dissociatif de l’identité) ont leur propre façon d’organiser leurs différentes identités. J’ai visualisé l’esprit de Kevin comme un cercle d’identités assises chacune sur une chaise, avec au centre, la chaise principale, en pleine lumière. Barry est aux commandes, il décide qui entre en scène. Kevin est assis à la périphérie et ne prend place au centre que quand ça devient nécessaire.