Paris pieds nus

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur google
Paris pieds nus

Dès les premières secondes, Paris Pieds Nus nous immerge complètement dans un cocon doux et chaleureux dont on souhaiterait ne jamais sortir. Bien que débutant dans le froid réfrigérant du Canada, la chaleur et l’humour des personnages sont immédiatement contagieux. Réalisé par Fiona Gordon et Dominique Abel – qui jouent eux-mêmes les personnages principaux – Paris Pieds Nus est une comédie loufoque, tendre et pleine de charme, qui rappelle l’esthétique millimétrée des univers de Wes Anderson avec ses décors et ses couleurs chatoyants. L’humour burlesque si rafraîchissant donne un souffle nouveau au genre de la comédie.

Fiona (Fiona Gordon), est une bibliothécaire canadienne ayant fait tout le chemin de sa contrée glacée jusqu’aux rues déroutantes de Paris. Son objectif ? Venir en aide à sa tante Martha (Emmanuelle Riva) qui souhaite à tout prix éviter d’être envoyée dans une maison de retraite. Mais quand Fiona débarque dans la capitale, Martha est introuvable. Elle ne répond pas au téléphone, son appartement est vide et son voisin s’avoue perplexe face à son comportement des derniers jours. S’ensuit une course-poursuite à travers les quartiers parisiens où Fiona se perd régulièrement, en raison de son incapacité à comprendre le français et à cause d’un sens de l’orientation qui laisse à désirer. Comme si elle n’avait pas assez de problèmes, Dom (Dominique Abel), un SDF, se prend d’affection pour elle et va la suivre partout.

Les deux réalisateurs adoptent alternativement les points de vue des trois personnages principaux pour nous révéler, petit à petit, les parcours de chacun. Ce qui rend le tout encore plus délicieux et ludique à regarder. Les destins de Fiona et de sa tante ne cessent de s’effleurer sans se croiser, faisant durer cette folle course-poursuite pendant tout le film. Emmanuelle Riva, dans le rôle de Martha, est touchante et ajoute une fraicheur presque enfantine à son personnage. Disparue en janvier dernier, sa dernière apparition sur le grand écran émeut. Malgré tout, son rire malicieux – le même depuis ses débuts – ne peut que susciter un sourire. Une scène en particulier, où Martha fait des claquettes avec Pierre Richard qui joue une ancienne conquête de la vielle dame, rajoute un charme tout particulier. Alors qu’on pense avoir cerné le style et l’histoire du film, chaque nouvelle découverte étonne.

Plein d’humour, de tendresse et de douceur, Paris Pieds Nus est une vraie bouffée d’air frais. Son univers si optimiste et coloré donne une impression quasi extra-terrestre et son originalité rend heureux. Et c’est tout aussi rare qu’agréable.

Note: ★★★★☆

Articles récents

Entretien avec Sébastien Marnier

Entretien avec Sébastien Marnier

Avec seulement deux long-métrages à son actif – Irréprochable et L’heure de la sortie  -, Sébastien Marnier s’est déjà forgé une place à part dans

isaac delusion chronique de l'album uplifters

Isaac Delusion – Uplifters

Back II the future Il faut vraiment avoir le nez creux ou tout simplement du talent pour avoir au sein de son catalogue tant d’artistes

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin